Lettre du DDEN N° 218 du 1er juin 2022

SOMMAIRE
+ L’égalité éducative, vrai défi pour le ministre de l’Éducation, Pap Ndiaye

+ Enquête des DDEN sur les sanitaires scolaires à faire avant le 24 juin

+ Baromètre de l’UNSA Education l’Education au fond du trou !

+ Du CP au CM², l’évolution dépend du milieu social

+ Les DDEN du Morbihan sur les toilettes scolaires

+ Les MDPH ne veulent pas porter le chapeau de l’échelle de l’école inclusive

+ Evaluations à miparcours pour les CP

+ Climat scolaire selon l’Autonomie de Solidarité Laïque (ASL) 

Télécharger la lettre du DDEN N° 218 du 1er juin 2022

Le déconfinement ; précisions du ministre

Déconfinement : les précisions de J-M Blanquer
Jean-Michel Blanquer a apporté, le 29 avril quelques précisions sur le plan de déconfinement des écoles, collèges et lycées après les annonces d’E. Philippe à l’Assemblée nationale. Chaque élève aura, avant le 11 mai, une « feuille de route » personnalisée transmise à la famille. Le « mot clé » est « personnalisation », insiste le ministre de l’Education nationale. Un protocole sanitaire sera publié ; il est inspiré des recommandations du Conseil scientifique et a été travaillé avec le bureau Veritas, il doit être encore discuté avec les organisations syndicales aujourd’hui et avec les élus demain, il constituera « une référence incontournable », mais sa mise en œuvre supposera « beaucoup de souplesse locale ».
Pour éviter que trop d’élèves se retrouvent en classe en même temps, le groupe pourra être divisé en deux, mais, même si chaque école a un « plan spécifique », le ministre demande que l’alternance ne soit pas par demi-journées, ne serait-ce que pour éviter les problèmes de transport, mais par journée, ou demi-semaine, ou semaine. Pour ceux qui resteront chez eux, la méthodologie de l’enseignement à distance va être renforcée et pourront être mobilisés pour
l’assurer les enseignants qui resteront confinés, par exemple parce qu’ils ont chez eux une personne fragile pour qui ils ne doivent pas prendre le risque de rapporter le virus.
En ce qui concerne les collégiens de 4ème-3ème et les lycéens, le ministre n’exclut pas un report de la rentrée après l’été, même si « on souhaite un retour physique » des élèves de LP des sections industrielles.
A ce stade, l’oral de l’épreuve anticipée de français est maintenu, le ministre annonce le développement de ressources pédagogiques pour aider les élèves à le préparer. Si, au mois de juin, il apparaissait qu’il ne peut l’être, il serait
transformé en contrôle continu en utilisant les notes de l’écrit (le ministre n’a pas été plus précis sur ce point, ndlr).
Les cantines et les internats rouvriront dans la mesure où le protocole sanitaire pourra être respecté. Les dates des vacances d’été (et de rentrée) sont maintenues. « On travaille à des modules de soutien » qui pourraient être mis en place fin août et à des « vacances apprenantes », des « colonies de vacances » qui iraient « plus loin » qu’en temps ordinaire sur le plan éducatif.